Ipotesti-Suceava-Bucovine

Baptême dans le rite orthodoxe


Le Livre d'or

Les enfants sont baptisés entre 8 et 40 jours après leur naissance s'ils sont en bonne santé. Si le nourrisson est malade ils est baptisé immédiatement Le baptême a lieu à l'église uniquement, dans le "pronaos" où dans une pièce spécialement aménagée. Dans certains cas, lorsque l'enfant est menace par la mort, le prêtre peut le baptiser au domicile de celui ci, à l'hôpital où 'importe où il se trouve. L'âme des enfants morts non baptisés  ne peut pas  entrer dans le paradis mais dans l'enfer non plus car ils n'ont pas commis des péchés.  Il reste dans un endroit peu éclairé, entre le jour et la nuit, en attendant le Jugement Dernier.

Les parrains sont les parents spirituels des nouveaux baptisés. Ils doivent être de religion orthodoxe et couronnés à l'église et s'ils sont des jeunes encore célibataires ils doivent être croyants. Ils doivent offrir à leur filleul(e) de la layette, vêtements, lange, couvertures... neufs. Le cierge de chaque parrain est joliment décoré avec des fleurs et d'un tissu pour la maman du bébé.

Le récipient dans lequel on fait le baptême s'appelle "cristelnitza" (font baptismal) et vient du mot Histos (Christ). "Cristelnitza" représente trois choses: le corps de l'Eglise où on naît une nouvelle fois; le bain spirituel où on se nettoie des pêchés ancestraux et le tombe dans laquelle on enterre l'home ancien de nous même.

La submersion du nourrisson, trois foi dans l'eau au nom de la Sainte Trinité rappelle le séjour du Christ, trois jours et trois nuits dans la tombe. L'huile bénite avec laquelle on badigeonne le corps du bébé représente la miséricorde du Dieu pour l'homme. La toute  petite découpe de cheveux du bébé, en forme du crois, cheveux qui sont brûlés par la suite, signifie qu'on se débarrasse de l'homme ancien qu'on a été. La toile blanche "crisma" avec laquelle est enveloppé le bébé après le baptême représente la pureté spirituelle et le cierge allumé qui est a coté du bébé symbolise la lumière du Christ qui éclaire le chemin de la vie de nous tous.

Après la cérémonie du baptême a lieu la "cumatria" qui est la fête organisée à cette occasion où se rencontrent les parrains,  la famille proche du bébé, les amis. On invite aussi des musiciens. Les invités apportent des cadeaux au bébé ou de l'argent en disant, si c'est une fille : "voila pour la petite de quoi s'acheter un collier, ... des boucles d'oreille, ... une jolie robe,... des chaussures" et pour un garçon: " voila de l'argent pour lui acheter des vêtements,... un vélo,... des jouets... etc

Le soir on donne le premier bain du bébé baptisé pour lui enlever l'huile bénite. A cette occasion on met dans l'eau de la petite baignoire du basilic et des fleurs pour que le bébé soit attirant surtout si c'est une fille; du blé pour qu'il soit honnête; un morceau de pain pour qu'il ne manque jamais de nourriture dans la vie; des pièces de monnaie pour qu'il soit riche; des plumes pour qu'il soit léger comme une plume; de l'eau bénite pour qu'il soit pur et propre; du sucre pour qu'il soit doux et généreux... 

 
     

Après le bain du bébé on prend l'eau et on arrose un jeune arbre (pommier, poirier, sapin...) pour que le bébé grandit, beau et sain, comme l'arbre qu'on a arrosé.

 

Mis à jour le 06-mai-2017

Copyright © 2006-2009 Maritza Hreniuc. All Rights Reserved.